Immobilier 2022 : point sur les recommandations du HCSF

Partager sur :
Immobilier 2022 : point sur les recommandations du HCSF

La plupart des ménages ont besoin d’un coup de pouce financier pour acquérir leur logement, que ce soit auprès des banques que de l’Etat. Après la crise de 2008, les organismes financiers ont décidé de serrer les règles d’octroi afin de se prémunir de tout éventuel risque. Par le biais du Haut Conseil de Stabilité Financière ou HCSF, l’Etat est venu à la rescousse des ménages aux revenus modestes en lançant une réforme, visant à amoindrir les conditions d’obtention de crédit immobilier.

Vers plus d’encadrement pour 2022

Les ménages aux revenus modestes sont touchés de plein fouet par cette pandémie due au coronavirus. D’ailleurs, presque tous les secteurs d'activités subissent les effets de la crise sanitaire. C’est pour maintenir le marché immobilier à flot et accompagner les acquéreurs que le HCSF a décidé d’encadrer les règles du crédit immobilier au 1er janvier 2022. Les réformes lancées l’année dernière ne changent pas, ce sont les recommandations qui sont entrées en vigueur à partir de l’année 2022. Ainsi, les organismes financiers ne peuvent plus sortir des clous, sous peine d’être sanctionnés par le pouvoir public.

L’objet de la réforme

Les recommandations du HCSF visent à assouplir les conditions d’obtention de prêt. En clair, il n’y a plus de crédits de plus de 25 ans. Une dérogation est en revanche possible pour l’achat en VEFA (achat sur plan). Le taux d’endettement maximal est passé à 35 ans,  contre 33 % en 2020. Toutefois, les banques sont en mesure de déroger à ces obligations pour un nombre restreint d’emprunteurs (20 % de dossiers). 
Vous souhaitez investir dans l’immobilier à Gujan-Mestras ou ailleurs, sachez que les taux de crédit sont toujours à un niveau intéressant.