Qu'est-ce que l'achat d'un fonds de commerce ?

Partager sur :
Qu'est-ce que l'achat d'un fonds de commerce ?

L'achat d'un fonds de commerce est une démarche essentielle pour tout entrepreneur souhaitant démarrer ou développer une activité commerciale. Cet acte implique l'acquisition d'un ensemble de biens corporels et incorporels nécessaires à l'exploitation d'une entreprise. La suite de l’article va vous aider à y voir plus clair. 

Les éléments constitutifs d'un fonds de commerce

Un fonds de commerce est un ensemble de biens corporels et incorporels qui permettent l'exploitation d'une activité commerciale. Ces éléments incluent :

1. Biens corporels

Les biens corporels sont les éléments physiques du fonds de commerce. Ils comprennent :

  • Le matériel et l'équipement : machines, outils, meubles, etc.
  • Les stocks : produits finis, matières premières, marchandises en cours de fabrication.
  • Les agencements et installations : aménagements spécifiques au local commercial.

2. Biens incorporels

Les biens incorporels représentent les actifs non physiques, mais essentiels à l'activité commerciale. Ils comprennent :

  • La clientèle et l'achalandage : le réseau de clients fidèles et le flux de nouveaux clients.
  • Le nom commercial et l'enseigne : l'identité de l'entreprise et sa reconnaissance sur le marché.
  • Les brevets, marques et licences : les droits de propriété intellectuelle et les autorisations nécessaires à l'exploitation.
  • Le bail commercial : le contrat de location du local où l'activité est exercée.

Les avantages d'acheter un fonds de commerce

L'achat d'un fonds de commerce présente plusieurs avantages pour les entrepreneurs :

  • Un démarrage rapide : en acquérant un fonds de commerce existant, l'entrepreneur bénéficie immédiatement d'une infrastructure et d'une clientèle établies.
  • Un risque réduit : la reprise d'une entreprise ayant déjà fait ses preuves peut être moins risquée qu'une nouvelle création.
  • Un financement plus accessible : les banques et les investisseurs sont souvent plus disposés à financer l'achat d'un fonds de commerce ayant un historique de rentabilité.